29/04/2019
 | Loisirs

64e Salon d'art contemporain de Montrouge : Zohreh Zaverah reçoit le Prix du Département des Hauts-de-Seine

Zohreh Zavareh est née en Iran en 1985, elle vit et travaille à Lyon et Téhéran. Elle est passée par les Beaux-Arts de Clermont-Ferrand avant d'intégrer les Ateliers du Grand Large à Décines. Elle est férue de littérature, de théâtre et de poésie, pleine d'une fantaisie déroutante. 

700prixhautsdeseinemontrouge
CD92

Pour le Salon de Montrouge, Zohreh Zaverah a mis en scène ses personnages : un chien horizontal, un roi (qui consiste en une chaise de cire sculptée sur laquelle est disposée la photo dudit souverain) et une poule sans tête, sont les protagonistes de ce drame qui se joue à huis clos sur l'autel d'une vision animiste et enchantée du monde.

Au-delà du Prix du Département des Hauts-de-Seine, le jury présidé par Laurence Gateau, directrice du Frac Pays de la Loire a décerné deux autres récompenses : 

  • Grand Prix du Salon - Palais de Tokyo à Aïda Bruyère 
  • Prix des Beaux-Arts de Paris à Oussama Tabti

Partenaire de longue date de cette scène internationale, le Département, qui s'attache à mettre à la portée de tous la création et l'art contemporain, soutient chaque année le salon par une subvention (à hauteur de 25 000 € en 2018 dont 1 000 € de dotation du prix).

Le lauréat du Prix du Département des Hauts-de-Seine bénéficiera d'une résidence dans l'un des centres d'art emblématiques du département. Il s'agit cette année de la Terrasse - Espace d'art de Nanterre. Avec les lauréats du Prix du Palais de Tokyo, du Prix des Beaux-Arts de Paris et du Prix ADAGP, il représentera la sélection française à la Biennale itinérante JCE/Jeune Création Européenne, créée par la Ville de Montrouge en 2000, qui se déplace dans une dizaine de pays européens partenaires.

Le Salon de Montrouge du 27 avril au 22 mai 2019

Véritable tremplin pour les créateurs de demain, le Salon de Montrouge est reconnu à l'échelle internationale pour la découverte des artistes émergents, toutes disciplines confondues (plus de 25 000 visiteurs en 2018). Organisé depuis 1955, il a révélé de nombreuses figures, comme Felice Varini, Hans Bouman, Valérie Favre, Georges Rousse, Hervé Di Rosa, et, plus récemment, les nouveaux talents du monde de l'art, comme Théo Mercier, Pauline Bastard, Marion Bataillard...

Le soutien du Département au Salon de Montrouge s'inscrit dans un mouvement de valorisation des arts sous toutes ses formes pour tous les publics.

L'art contemporain y prend toute sa place, dans un parcours jalonné d'endroits emblématiques du Département. Un territoire marqué par des gestes artistiques forts, représentatifs d'une création dynamique portée par des artistes de renommée internationale : Claude Lévêque et Les Dessous chics pour le Pont d'Issy, César pour Le Pouce et Rodin pour la statue La Défense installés à la Seine Musicale, Jean Dubuffet pour La Tour aux figures sur une colline du parc départemental de l'Île Saint-Germain à Issy-les-Moulineaux...Et bientôt une œuvre monumentale sur la pointe aval de l'Ile Seguin symbolisant l'Egalité.
Mais aussi, la création d'un fonds départemental d'art contemporain dont les principales œuvres sont acquises au Salon de Montrouge. Certaines rejoindront l'espace public comme Le murmure du réverbère de Baptiste César qui sera installée prochainement dans la Grande rue de la Seine Musicale, tandis que d'autres seront montrées aux publics dans des lieux inhabituels (collèges, EHPAD...).
Ce cheminement culturel le long de la Seine porté par la Vallée de la culture des Hauts-de-Seine a aussi été valorisé cette année pour la première fois par un événement le Printemps de la sculpture pour découvrir la richesse du patrimoine sculpté du territoire.

 

 

 


En savoir plus : www.salondemontrouge.com