19/04/2017
 | Aménagement du territoire

Le futur de Saint-Gobain

La première pierre du futur siège social de l’entreprise française a été posée le 19 avril à La Défense en présence de Patrick Devedjian. Une tour à l’image du renouveau du quartier d’affaires.

700Saint Gobain
CD92/WILLY LABRE

Si cet événement marque symboliquement le début du chantier, les travaux ont en réalité débuté il y a un an. En effet, il a fallu pour commencer détruire l’immeuble Iris en lieu et place duquel la nouvelle tour (aussi appelée tour M2) va sortir de terre. Et ce, une fois les fondations, étape actuellement en cours, terminées.

Imaginé par le cabinet d'architectes Valode et Pistre, le futur siège de Saint-Gobain - déjà installé depuis plus de trente ans à La Défense - comptera quarante-quatre niveaux dont trente-huit au-dessus de la dalle, s’élèvera à 165 mètres de haut et regroupera 2 200 postes de travail. Tout de verre vêtu, le bâtiment de 49 000 m2 sera constitué de trois grands prismes, les uns au-dessus des autres, chaque bloc accueillant un jardin. « Nous avons conçu cette tour comme une grande sculpture avec une nouvelle géométrie basée sur des losanges plutôt que sur des carrés pour dessiner une tour dynamique, unique », a commenté l’architecte Denis Valode.

© Valode & Pistre

« Construite avec plus de quatre-vingts matériaux innovants de Saint-Gobain, la nouvelle tour sera l’emblème et la vitrine de notre savoir-faire », a souligné Pierre-André de Chalendar, directeur général de Saint-Gobain. Développé par Generali, le projet sera réalisé par Vinci. Il vise une triple certification environnementale : Leed, Breeam et HQE.

« Parce que l’avenir de La Défense réside aussi dans sa capacité à sortir de son insularité et à renforcer ses liens avec les territoires qui l’entourent », comme l’a rappelé le maire de Nanterre et président de l’Épadesa, Patrick Jarry, le futur siège de Saint-Gobain bénéficiera de deux accès : un principal et piétonnier depuis le parvis et un second au niveau du boulevard Circulaire. Il présentera également une façade commerciale côté Courbevoie et le showroom de Saint-Gobain, accessible au public avec un espace restauration rapide, place de l’Iris. « La future tour Saint-Gobain est à l’image des ambitions que nous voulons pour Paris-La Défense, à l’heure où le Brexit a rebattu les cartes en Europe. Le quartier d’affaires devient de plus en plus attractif, de plus en plus convivial, de plus en plus ouvert sur le monde », a conclu Patrick Devedjian. La livraison du nouveau siège social est prévue pour 2019. Saint-Gobain quittera alors la Tour des Miroirs, juste à côté, où il s’était installé en 1981.